Ossip Zadkine - De poëet

Albertplein, Het Zoute

Au sujet de la statue:

Zadkine - De poëet

De la statue en bronze ‘Le poète’ il y a cinq exemplaires, notamment aussi pour New York. La statue donne de manière sensible une expression au ‘chanteur de la liberté’. La commune de Knokke-Heist a acheté la statue à l’occasion de l’exposition de Zadkine de 1963 au Casino.

La statue a été inaugurée le 4 septembre 1965, en présence du sculpteur. Le Poète tient la lyre d’Orphée contre la poitrine, c’est une statue non finie, une plante arrachée pleine de poèmes. Le poème ‘Liberté’ de Paul Eluard a été traitée dans la statue.

La statue a été achetée en 1963.

A sujet de l'artiste:

Zadkine, né à Smolensk, a appris à dessiner dès qu’il était tout jeune et a également étudié la graphique de bois au Royaume-Uni. Depuis l’automne 1908, il a suivi des cours à l’ ‘Arts and Crafts School’ à Londres.

A partir du mois d’octobre 1909 il s’est installé à Paris, où il se trouvait parmi les milieux de l’Armée, Archipenko et Marc Chagall. Il devient l’ami de Modigliani. Début 1915 il se présente comme volontaire et sert dans l’armée française comme soldat-brancardier. Fin 1917 il a été blessé lors d’une attaque de gaz.

En 1920, il se marie avec l’artiste Valentine Prax. A partir de ces années, il s’est inspiré par le cubisme, plus particulièrement dans les fragments des corps et dans un rythme pour ainsi dire musical, mais fondamentalement ses œuvres restaient expressionnistes. Après 1926, il quittait tout doucement cette ligne cubiste pour développer un propre style fort inspiré par l’art primitive. Entre les deux guerres mondiales, Zadkine participait à de maintes expositions aux niveaux national et international.

Il évoluait avec ses plus grandes œuvres en bronze vers un style plus ouvert, toujours balançant entre l’abstrait et le classique, entre la matière et le sentiment. Après son séjour aux Etats-Unis pendant la deuxième guerre mondiale, il y exposait des œuvres réalisées à Paris et à Rotterdam ; c’est là qu’il a reçu la demande pour sa grande œuvre ‘De verwoeste stad’. A Paris il a ouvert ‘The Ossip Zadkine Studio of Modern Sculpture and Drawing’ dans la Rue Notre-Dame-des-Champs, surtout axé sur des étudiants américains.

En 1950 il a reçu le prix de sculpture à la Biennale de Venise et au fur à mesure il est devenu célèbre, comblé d’ordres. Zadkine est décédé à Paris. En 1980, le Musée Zadkin y a été ouvert avec des œuvres qu’il a laissées à la ville.

Zadkine - De poëetZadkine - De poëetZadkine - De poëetZadkine - De poëetZadkine - De poëet
1956
1965
1890
Bielorussie, (Smolensk)
1967
France, (Paris)

Imprimer E-mail